Client de rollback avec parallélisme

Sur les serveurs équipés de plusieurs processeurs ou cœurs de processeurs, il peut être intéressant de réduire la durée des rollbacks en parallélisant l’opération sur plusieurs couloirs. A cette fin, E-Maj fournit un client spécifique qui se lance en ligne de commande. Celui-ci active les fonctions de rollback d’E-Maj au travers de plusieurs connexions à la base de données en parallèle.

Sessions

Pour paralléliser un rollback, E-Maj affecte les tables et séquences à traiter pour un ou plusieurs groupes de tables à un certain nombre de « sessions ». Chaque session est ensuite traitée dans un couloir propre.

Néanmoins, pour garantir l’intégrité de l’opération, le rollback de toutes les sessions s’exécute au sein d’une unique transaction.

L’affectation des tables dans les sessions est réalisée de sorte que les durées estimées des sessions soient les plus équilibrés possibles.

Préalables

Deux outils équivalents sont en fait proposés, l’un codé en php, l’autre en perl. L’un ou l’autre nécessite que certains composants logiciel soient installés sur le serveur qui exécute cette commande (qui n’est pas nécessairement le même que celui qui héberge l’instance PostgreSQL) :

  • pour le client php, le logiciel php et son interface PostgreSQL

  • pour le client perl, le logiciel perl avec les modules DBI et DBD::Pg

Le rollback de chaque session au sein d’une unique transaction implique l’utilisation de commit à deux phases. En conséquence, le paramètre max_prepared_transactions du fichier postgresql.conf doit être ajusté. La valeur par défaut du paramètre est 0. Il faut donc la modifier en spécifiant une valeur au moins égale au nombre maximum de sessions qui seront utilisées.

Syntaxe

Les deux commandes php et perl partagent la même syntaxe :

emajParallelRollback.php -g <nom.du.ou.des.groupes> -m <marque> -s <nombre.de.sessions> [OPTIONS]...

et :

emajParallelRollback.pl -g <nom.du.ou.des.groupes> -m <marque> -s <nombre.de.sessions> [OPTIONS]...

Options générales :

Options de connexion :

  • -d <base de données à atteindre>

  • -h <hôte à atteindre>

  • -p <port ip à utiliser>

  • -U <rôle de connexion>

  • -W <mot de passe associé à l’utilisateur> si nécessaire

Pour remplacer tout ou partie des paramètres de connexion, les variables habituelles PGDATABASE, PGPORT, PGHOST et/ou PGUSER peuvent être également utilisées.

Pour spécifier une liste de groupes de tables dans le paramètre -g, séparer le nom de chaque groupe par une virgule.

Le rôle de connexion fourni doit être soit un super-utilisateur, soit un rôle ayant les droits emaj_adm.

Pour des raisons de sécurité, il n’est pas recommandé d’utiliser l’option -W pour fournir un mot de passe. Il est préférable d’utiliser le fichier .pgpass (voir la documentation de PostgreSQL).

Pour que l’opération de rollback puisse être exécutée, le ou les groupes de tables doivent être actifs. Si le rollback concerne plusieurs groupes, la marque demandée comme point de rollback doit correspondre à un même moment dans le temps, c’est à dire qu’elle doit avoir été créée par une unique commande emaj_set_mark_group().

Le mot clé “EMAJ_LAST_MARK” peut être utilisé pour référencer la dernière marque du ou des groupes de tables.

Il est possible de suivre l’avancement des opérations de rollback multi-sessions de la même manière que celui des opérations de rollbacks mono-session : fonction emaj_rollback_activity(), client en ligne de commande emajRollbackMonitor ou la page de suivi des rollbacks d’Emaj_web. Comme pour les rollbacks mono-session, le suivi détaillé de l’avancement de l’opération nécessite la valorisation du paramètre dblink_user_password.

Pour tester les commandes emajParallelRollback, E-Maj fournit un script, emaj_prepare_parallel_rollback_test.sql. Il prépare un environnement avec deux groupes de tables contenant quelques tables et séquences, sur lesquelles des mises à jour ont été effectuées, entrecoupées de marques. Suite à l’exécution de ce script sous psql, on peut lancer la commande telle qu’indiquée dans le message de fin d’exécution du script.

Exemples

La commande :

emajParallelRollback.php -d mydb -g myGroup1 -m Mark1 -s 3

se connecte à la base de données mydb et exécute un rollback du groupe myGroup1 à la marque Mark1, avec 3 sessions en parallèle.

La commande :

emajParallelRollback.pl -d mydb -g "myGroup1,myGroup2" -m Mark1 -s 3 -l

se connecte à la base de données mydb et exécute un rollback annulable (« logged rollback ») des 2 groupes myGroup1 et myGroup2 à la marque Mark1, avec 3 sessions en parallèle.